I see you : Kevin danse encore, danse en cœur

Andriamora Kevin Sylvano, connu sous le nom de Kevin, est danseur dans la compagnie malagasy Danse Encore depuis un an et demi maintenant. Le beau gosse nous partage sa passion et l’origine de cette dernière, mais également ses aspirations par rapport à cette discipline sportive et artistique. Shake it up !

Samantha : Kevin, aurais-tu l’amabilité de te résumer en quelques mots ? 🙂

Je m’appelle Andriamora Kevin Sylvano. J’ai 21 ans et je suis étudiant en communication. Ma personnalité ? Hum… En quelques mots, je dirais : ordonné et exigeant, mais un brin timide (Sans blague !).

Samantha : D’où t’es venu la passion pour la danse ?

Ma passion pour la danse est née en classe de terminale. A l’époque, les prestations du club de danse de notre lycée m’ont tout simplement impressionné. Par ailleurs, le film « Shake it up » m’a également beaucoup plu et influencé. Aujourd’hui, je suis un aficionado du ragga jam-dance hall et du hip hop debout ! 🙂

Samantha : Qu’est-ce qui t’a mené à rejoindre le groupe de danse malagasy Danse Encore? Quelles étaient tes aspirations en intégrant ce band ?

Après le Bacc, je suis tombé sur la publication de mister Rocco Donatien, fondateur du groupe Danse encore, sur Facebook. Comme j’en étais fan, je ne me suis pas fait prier pour m’inscrire au club ! Cela fait maintenant un an et demi que j’évolue au sein de la Compagnie Danse encore. Mon objectif, c’est tout d’abord de bien travailler mon corps…

Mes péripéties avec le band m’ont également permis de développer mon sens relationnel. J’ai tissé des liens non seulement avec des gens talentueux, mais également avec un public passionné. Jusque-là, je ne pense pas gagner ma vie en pratiquant la danse… Pour moi, il s’agit tout simplement d’une passion à assouvir en mode Carpe diem !

A part ses prouesses sur le dancefloor, Kevin fait également le bonheur des stylistes et photographes avec son physique travaillé et sa belle gueule. Huhu 🙂 Ayant récemment intégré le monde du mannequinat, le jeune homme risque de nous surprendre plutôt deux fois qu’une ! Histoire à suivre…

Samantha Mandresy pour Buskers Magazine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s