Report : And Metal for all !

Contre vents et marées, le métal nous a bien fait vibrer tout ce weekend. Les évènements où filles et garçons ont fui la pluie pour ne pas abîmer leur chevelure bien fournie ont enchanté et épuisé les métalleux de tout bord.

LOAD @ MADAGASCAR UNDERGROUND ANTSAHAVOLA

Riches, ces trois derniers jours ont été presque structurés comme une symphonie en trois parties dont la première a été l’adagio avec le groupe Load au Madagascar Underground. L’ambiance y était feutrée et la clientèle, de toutes les couleurs tant dans leur accoutrement que par leur peau, était un chouia huppé. Antsahavola, ce coin insoupçonné de la ville, n’a réclamé aux rockers que de belles ballades. Des Rolling Stones à Coldplay, l’assistance n’a eu que ce qu’elle voulait, sans aller bien loin dans le rythme…

Ce diaporama nécessite JavaScript.

THE ELEVENTH II @ CLUB 43 ANTANINARENINA

La seconde partie : l’allegro au Club 43 avec The Eleventh II, tout aussi bien rempli dans le style ! Le metalcore en chœur, le heavy et l’alternatif bien trouble tif ont abasourdi tout le quartier d’Antaninarenina, n’en déplaise aux non-initiés, car les riffs se faisaient entendre jusque dans la rue. Djanatt, toujours fidèle à eux-mêmes, a joué un répertoire galvanisant, tout aussi coloré que le weekend. À côté, les groupes de metalcore et de heavy ont trouvé leurs adeptes parmi les plus jeunes. Que l’on aime ou que l’on n’aime pas, la salle était unanime pour se défouler. Des headbangs ou des armoires à glace placides comme l’Everest, il y avait de tout, et chacun a trouvé sa part.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

MONSTERS OF METAL @ DÔME RTA AKORONDRANO

La partie scherzo est devenue un furioso vers la fin du weekend. Au dôme RTA, le groupe Rheg a ouvert la scène avec son entrain habituel. Il faut le dire, les planches semblaient trop petites pour lui. Du heavy comme on le souhaite, avec un comportement scénique déjanté, car le spectacle, c’est un peu cela aussi, si ce n’est exactement ça ! Suivi sans transition du groupe Hell’s Rush qui nous a fait découvrir un nouveau son manufacturé par des têtes hyper connues des amateurs de rock à Madagascar. Du heavy à gogo pour plaire aux gars et… aux filles qui sont finalement venues nombreuses ! La grande démonstration du virtuose de la guitare Milon a complètement enivré tout le dôme. Il faut dire que Kazar était le plus attendu par les aficionados du metal malgache, et la plupart, voire tous ont été séduits. Du thrash comme il faut, avec un jeu tout simplement galactique, car cette fois-ci, c’est la manche de la guitare qui semblait ne plus lui suffire. Troublé par la joie de cette foule de noir vêtue, et toute noire de naissance, il nous a offert une petite récréation avec des morceaux de guitare classique, dont sa reprise en solo du célèbre canon de Pachelbel. Juste après, Re-thrash ! Et le rocker a craché ses poumons pour combler la salle de sa puissance vocale. En un mot, on était venu, on a vu et on était aux anges (ou en enfer).

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Billy Verydick pour Buskers Magazine

 

Publicités

3 réflexions sur “Report : And Metal for all !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s