Tontolo an-tsary : Idah Razafindrakoto, Sherpa du neuvième art

« Chers amis du neuvième art, je vous invite à découvrir une dimension dépassant le réel conçue par une humble adepte malgache de la bédé !  ». Idah

Bédéiste déviante, Idah Razafindrakoto s’épanouit dans des univers parallèles. Le premier est cette réalité commune aux êtres vivants et non vivants, animés ou non animés. Le deuxième est Imaginarium, une dimension fictive où se succède une série d’évènements fantaisistes, retranscrits dans les œuvres de la jeune dessinatrice malgache. Quelques audacieux ont pu accéder à l’Imaginarium d’Idah s’étant matérialisé dans les locaux de l’IKM Antananarivo le temps d’une exposition en mai dernier. À travers ses croquis et ses planches de bande dessinée, Idah nous a parlé…

v1

Idah et l’Imaginarium à Antananarivo, mai 2016

Sherpa du neuvième art, Idah éveille notre conscience. Artiste engagée, elle désire contribuer à l’éducation citoyenne et à notre développement personnel. Dans « Imaginarium à Antananarivo », Idah nous rappelle nos liens avec la Nature, notre dette envers elle… La bédéiste nous sensibilise, entre autres, à participer à la protection de l’environnement et à l’embellissement de la Ville des Milles.

Idah a dit :

« L’Imaginarium est mon autre conception de la réalité, certes, il s’agit ici d’un produit imaginaire, irréel et fictif, mais qui se veut d’avoir de grands impacts. Pour être plus concrète, il s’agit d’une dimension imaginée, de tout ce qui se passe dans ma tête. Mon but est précis, celui de toucher la sensibilité, chambouler les visions, impulser le changement vers l’amélioration du réel. Je ne dessine pas juste pour rien, si je dessine c’est pour communiquer des faits et des valeurs ».

art 2De par sa quête honorable et ses talents de dessinatrice, Idah s’est faite maintes fois primée : deuxième Lauréate du concours international de bande dessinée de l’Organisation Internationale de la Francophonie et de l’Organisation des Nations Unies pour l’Éducation, la Science et la Culture sur la diversité culturelle (2015) et deuxième Lauréate du concours national de bande dessinée du Festival Gasy Bulles (édition 2014). Par ailleurs, Idah est également une hispanisante et une francophile invétérée.

Buskers Magazine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s