Festival d’Art Urbain : du 15 au 29 octobre à Antananarivo et Mahajanga !

Une grande première pour la ville de Mahajanga ! Cette année, la ville a eu le privilège d’héberger la troisième édition du Festival d’art urbain de la Grande île s’étant déroulé sur quatres jours. L’occasion pour une soixantaine d’artistes nationaux et étrangers de démontrer leur talent et de s’échanger les idées. Avec au programme un cocktail flamboyant de diverses activités culturelles.

Des expositions d’œuvres d’arts, des ateliers création, des échanges artistiques, des interventions en milieu public, c’est ce auxquels la population locale de la Province de Mahajanga, les artistes et les amateurs d’art de la ville assistent depuis le Dimanche 16 octobre dernier. Une grande première dans cette Province, choisie spécialement par les organisateurs du Festival d’art urbain, étant « le portail de l’Afrique à l’Ouest de Madagascar », et vice-versa, d’après les propos de Tahina Rakotoarivony, organisateur, fondateur de l’Is’Art Galerie Ampasanimalo et également Président de l’association La teinturerie.

14797519_1215676138455595_455505871_n

« Avant, le Festival se déroulait principalement dans la Capitale. Mais cette année, nous avons décidé d’élargir nos champs dans les provinces afin de renforcer les échanges culturels au cœur de la Grande île, et avec les artistes de l’Océan Indien et du continent africain », a expliqué l’organisateur, Samedi, lors de l’ouverture officielle du Festival à Ampasanimalo.

Comme aucune infrastructure et institution ne permet les échanges culturels au sein de la Grande île, au grand dam des artistes, le Festival servira de plateforme où la création et l’éducation culturelle seront mise à l’honneur. Pour ce faire, les organisateurs sont en étroite collaboration avec l’Office régional du tourisme (Ortana) à Mahajanga, l’Alliance française, le Sômabeach et la Commune de la province. Le Festival a pris fin le 19 octobre 2016 à Mahajanga, mais continuera jusqu’au 29 octobre à Antananarivo.

Mix culturel délirant

Dans la Capitale, le Festival donnera la place à un mélange culturel délirant de diverses créations et activités culturelles. Entre autres, les graffitis et fresques murales peintes sur les murs de la ville d’Antananarivo, l’installation de sculptures et d’autres œuvres de « design urbain » à l’Ortana Antaninarenina, et enfin la clôture du Festival qui aura lieu à Analamaitso, décorée spécialement pour l’occasion.

14801122_1215676141788928_789770101_n

De la Zambie au Kenya, en passant par l’Afrique du Sud, le Bénin, l’île de la Réunion et les Seychelles, près de 60 artistes internationaux et nationaux, dont 20 spécialisés en art visuel, prendront part au Festival. La musique, le cirque et la danse seront également au rendez-vous !

14800709_1215676121788930_1149359593_n

Cette année, les organisateurs collaborent avec la Commune urbaine d’Antananarivo (Cua), des Organisations non gouvernementales, l’Institut des métiers de la ville, l’Anae, l’Is’Art Galerie, les institutions de Johannesburg, l’association Kantsa, la Brasserie Star ou encore l’Ortana, pour la réalisation du festival.

Il faut souligner que l’évènement n’est soutenu financièrement par aucune institution malagasy. Depuis trois ans, les fonds utilisés pour l’organisation du Festival d’Art Urbain proviennent essentiellement d’une institution à Johannesburg.

Samantha Mandresy pour Buskers Magazine

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s