Hope of a Dreamer : Le métal raisonne à Madagascar

Le Métal a été longtemps critiqué par l’opinion publique. Or, derrière les rythmiques violentes, les riffs et les chants inaudibles à l’oreille d’un citoyen lambda, ce courant musical véhicule des messages forts. S’il ne figure pas encore parmi les genres prépondérants à Madagascar, le Métal a néanmoins trouvé son terreau auprès des musiciens locaux. Le Métal malgache accueillit en 2015 leur nouvel ambassadeur : « Hope of a Dreamer ». S’inscrivant dans le courant du Deathcore, associant les riffs du Death métal à l’utilisation des breakdowns du Punk Hardcore et du Metalcore, le band apporte un nouveau souffle au rock local tout en incitant les mélomanes à la prise de conscience sur le plan social.

Originaire d’Antananarivo – Madagascar, Hope of a Dreamer est fondé en 2015 à l’initiative de Toky Randriambololonirina (guitare), Othniel Fitiavana (batterie) et Anjarahasina (chant). Au fil des échanges avec les autres metalheads de la capitale, la formation s’est agrandit petit à petit et compte désormais en son sein Rathead (basse et clavier) et Dimby (guitare).

En Janvier 2016, le groupe sort leur premier single intitulé « Endless Delirium ». Ce titre aborde la démagogie au quotidien en incitant le réveil de chacun. Une phrase est martelée : « Get out of this world of lies ! », à coup de chants gutturaux (growl), de cris aigus (scream) et de pigsqueals.

Le deuxième single intitulé « Deceiver » est également diffusé auprès du grand public au courant de l’année 2016. Plus mélodique, cette chanson aborde le thème de la religion, nous mettant en garde contre les personnes malintentionnées voulant imposer leur influence destructrice au peuple.

Généralement, les lyrics sont rédigés en anglais, la langue de Shakespeare ayant une sonorité en meilleure adéquation avec les caractéristiques du Deathcore, tout en atteignant un public plus large, selon les membres du groupe.

Côté influence, Hope of a Dreamer puise une partie de son inspiration dans la musique de groupes étrangers tels que Impending Doom, Make Them Suffer ou Born of Osiris, mais se démarque la mélodicité de leur composition.

Cette année, Hope of a Dreamer entrevoit de sortir un nouveau single, de faire un clip et puis de sortir un album… Quelques concerts sont également en vue. Une affaire à suivre !

Buskers Magazine Madagascar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s