Matchbox D : Sur la trace des médiums photographiques

Mis en avant

Mahefa Dimbiniaina Randrianarivelo, alias « Matchbox D. »,  fait partie des chevaliers de la boîte de photographie professionnelle Krea Kart. C’est avant tout un passionné de musique et d’histoires ! A travers la photographie conceptuelle et le portrait créatif, il illustre les sentiments et les idées au diapason avec l’atmosphère des pistes de sa liste de lecture du moment.

Bien qu’il se soit spécialisé, le crack garde l’esprit (et l’œil) ouvert, car oui, le monde de la photographie est bien vaste… Ses clichés, s’ils ne racontent pas l’histoire (vraie ou pas) de ses protagonistes, retranscrivent ses expériences humaines, parfois très personnelles. Vous y verrez la tristesse, la solitude, l’abandon voire la dépression, des images parfois bouleversantes, mais toujours traitées avec finesse.

Douleur d’une perte ou célébration d’un souvenir, Matchbox D. offre à l’observateur le luxe d’interpréter ses photos comme bon lui semble. Le photographe n’impose pas sa vision des choses. On vit dans un monde libre !

Contacts :

Toute utilisation, reproduction, diffusion, publication ou retransmission du contenu est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Buskers Magazine

Publicités

Neko Eye : Conceptual and Surreal photography

Stéphane H. Rakotomalala, signant le nom d’artiste Stéphane Neko ou encore Neko Eye, est un adepte de la photographie conceptuelle, incluant le surreal photography, depuis 2013. Dans son arsenal de guerre, le jeune homme compte un appareil photo Nikon moyen de gamme. Du côté de la post-production, Stéphane Neko expérimente avec créativité et adresse Camera Raw tout comme Photoshop.

thumbnail_Finding the road to somewhere Neko Eye Buskers Magazine AAA

Finding the road to somewhere – Neko Eye

Neko Eye Buskers Magazine Neko Eye Buskers Magazine

panorama-tsy-afaka-2

Panorama tsy afaka – Neko Eye

Toute utilisation, reproduction, diffusion, publication ou retransmission du contenu est strictement interdite sans l’autorisation écrite de l’auteur.

Buskers Magazine Madagascar